Cinécaméras...histoires de caméras...

"Familiarise-toi avec la caméra, puisque c'est le moyen par lequel tu veux t'exprimer" Erich Pommer à Fritz Lang, 1918.

cinécaméras
cinécaméras

L'actrice Allene Ray avec sa caméra PathéBaby au côté d'un opérateur anonyme et sa caméra Bell Howell 2709 filment la même scène... Les spectateurs verront-ils des différences? (photo: X)

Qu’est-ce qu’une caméra?
Est-ce que les Frères Lumière, en 1895, auraient pu imaginer le développement, l’expansion, voire la banalisation de leur invention (*)?
Car aujourd’hui, les caméras sont partout et tout un chacun a le loisir de «filmer» (**), même avec des appareils hybrides… (smartphone, tablette, etc.). Tout se filme et s’enregistre!
Bref, si l’objet s’est banalisé, la caméra reste une curieuse machine: celle qui permet de faire du cinéma, sous toutes ses formes. Filmer la vie, témoigner de ce qui nous entoure, raconter des histoires. La caméra est bien un œil singulier, même si on a pu parler un moment de stylo.
A l’heure du tout numérique, il est peut-être nécessaire de revenir sur les caméras argentiques, celles qui travaillent (travaillaient) avec de la pellicule. Premières caméras mécaniques actionnées par une manivelle, puis mues par l’électricité. Caméras en bois, caméras métalliques, caméras en plastique; caméras bruyantes, caméras silencieuses… Caméras originales, voire étranges… Caméras pour professionnels et amateurs…
Cinécameras envisage de dessiner un parcours de ces merveilleuses machines qui ont fait rêver et porter le rêve, avec (ne le cachons pas) une complaisance particulière pour les appareils anciens et emblématiques. Il est aussi nécessaire de décrire brièvement la technique de ces appareils, de leur inscription dans l’histoire du cinéma (professionnel et amateur), des films dont elles sont parfois un «acteur» (au propre comme au figuré).
L'héritage est vaste et Cinécameras n’a toutefois pas la prétention d’être un cours pour futur cameraman, ni une encyclopédie technique, encore moins un vaste catalogue. Simplement un lieu de rendez-vous à ceux qui aiment et se passionnent pour les caméras argentiques.
Ce site est appelé à évoluer, à se développer et s’enrichir au fil de nos découvertes. Toutes observations et informations sont les bienvenues!
(*) Les Frères Lumière (en fait c'est leur père Antoine qui aurait dit cela à Méliès) pensaient que leur invention était sans avenir… Et pour être précis, leur appareil, nommé « cinématographe» (les Lumière n'ont pas été les premiers à utiliser ce terme, Léon Bouly en 1892 avait déposé un bevet pour un appariel dénommé "Cinématographe"), était un appareil multiple puisqu’il servait à la fois pour la prise de vues (caméra), la copie et la projection. Ces fonctions couplées se retrouvent sur d’autres appareils apparus peu après celui des Lumière.
(**) Le terme est-il encore pertinent avec le numérique… puisque la caméra ne contient plus de film?

 

 

Ce site est en cours de rénovation: certaines pages ne sont pas encore accessibles ou incomplètes. Merci de patienter...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© cinécaméras/jfpb